Logo Clio
Service voyages
Service voyages
La vallée des Merveilles
Nous avons demandé à Nathalie Magnardi, ethnologue et chercheuse en anthropologie sociale, qui travaille depuis plus de vingt ans sur les sites de la vallée des Merveilles et de Fontanalbe, de nous parler des voyages qu'elle accompagne chaque été pour Clio sur ces terres qu'elle connaît si bien.
Des archives à ciel ouvert

J'aime comparer les deux sites jumeaux de la vallée des Merveilles et Fontanalbe, situés dans le parc du Mercantour au pied du mont Bego, à un magnifique conservatoire d'archives à ciel ouvert. A plus de 2 000 mètres d'altitude, dans un paysage de montagne, de lacs et de roches rouge orangé, ils abritent le plus riche ensemble de gravures rupestres à l'air libre d'Europe datant du Néolithique et de l'âge du bronze – 3 300 à 1 700 avant notre ère – dans un état de conservation exceptionnel. Les pétroglyphes ont été incisés au silex ou au quartz en taillant de petites cupules dans les rochers de schiste. On y voit différents motifs dont le plus fréquent est celui de corniformes – probablement des bovidés – parfois rassemblés en attelages, représentés en plongée verticale et dont on distingue le corps et les cornes. Les figures anthropomorphes d'hommes ou de dieux sont par contre relativement rares, tout comme les représentations d'armes et d'outils. L'autre motif dominant est celui de figures géométriques en forme d'étoiles ou de ronds organisées en réseaux.
Je sais les visiteurs souvent surpris par le caractère très schématique de ces gravures en comparaison de celles de sites néolithiques du Sahara ou du Mexique. Il me semble très important de faire comprendre que les pétroglyphes de la vallée des Merveilles et de Fontanalbe ne sont pas des représentations mais des idéogrammes délivrant des messages symboliques adressés aux dieux pour qu'ils assurent à leurs auteurs – en cette période de révolution néolithique – protection et subsistance face aux forces naturelles et aux aléas climatiques. Nous ne savons toutefois pas décrypter ces messages faute d'avoir trouvé une « pierre de Rosette » nous en donnant les clés...
Lieux sacrés où les hommes rendaient un culte à la terre, au taureau et à l'orage, les sites de la vallée des Merveille et de Fontanalbe continuent de fasciner et de susciter beaucoup d'interrogations. Je pense qu'il est préférable de les visiter accompagné car ils demeurent relativement difficiles d'accès et parce que nombre de pétroglyphes, souvent relativement isolés les uns des autres, ne sont pas immédiatement et aisément repérables dans cet environnement de haute montagne.

Un paysage enchanteur

Je suis convaincue que l'intérêt culturel et le charme de ce voyage vont bien au-delà de ces découvertes. Pour accéder aux sites, on traverse de magnifiques forêts de mélèzes qui laissent progressivement la place à un grandiose chaos de blocs erratiques parsemé de lacs, accentuant ce puissant contraste de lumière entre la pelouse alpine et le monde minéral. Ce paysage à la beauté sauvage recèle une flore riche d'espèces endémiques, d'orchidées et de cytises, de gentianes et de myosotis. Les gorges étroites et les villages comme suspendus au-dessus de la vallée de la Roya constituent une autre source d'émerveillement. Ils abritent des maisons médiévales serrées les unes contre les autres parmi lesquelles les « casouns », ces constructions à voûtes cimentées d'un type unique sans tuiles ni charpente en forme de chapeau de gendarme. A Tende, la rue principale, qui court à flanc de montagne, séduit par ses façades de pierre verte ou grise, parfois éclairées de trompe-l’œil, et ses dédales de ruelles parfois vertigineuses ! On découvre aussi le patrimoine artistique original de la vallée de la Roya dont les chapelles peintes des XVe, XVIe et XVIIe siècles constituent les fleurons. Tel le sanctuaire Notre-Dame-de-Fontaines, perdu au fond d'un vallon à quelques kilomètres de La Brigue, et ses fresques du cycle de la Passion, peintes par Giovanni Canavesio et Giovanni Baleison venus de l'Italie toute proche.
C'est à la découverte de ce petit coin méconnu et authentique des Alpes maritimes qui m'est cher, entre montagnes et Méditerranée, que je vous convie...

Des précisions nécessaires

Je terminerai par quelques remarques plus prosaïques. L’approche des sites se fait en véhicules 4x4, conduits avec dextérité par des guides du Mercantour. Une fois sur place, ce sont 3 à 4 heures de marche en montagne qui vous attendent, de difficulté moyenne sur des terrains accidentés. Elles seront naturellement entrecoupées de pauses explicatives des pétroglyphes ou pour récupérer des efforts fournis et déjeuner. Un équipement adéquat, et notamment de bonnes chaussures de marche fermées, vous permettront de retirer de la vallée des Merveilles tous les plaisirs physiques et intellectuels qu’elle procure.
 
Partir en voyage avec Clio
FR 33 - 3 jours

Les vallées des Merveilles et de Fontanalbe, au cœur du massif du Mercantour, recèlent, à l’air libre, le plus riche ensemble de gravures rupestres d’Europe : plus de 100 000 signes énigmatiques gravés ... Découvrir ce voyage
FR 33 - 3 jours - du 4 au 6 juillet 2018

Les vallées des Merveilles et de Fontanalbe, au cœur du massif du Mercantour, recèlent, à l’air libre, le plus riche ensemble de gravures rupestres d’Europe : plus de 100 000 signes énigmatiques gravés ... Découvrir ce voyage
FR 33 - 3 jours - du 18 au 20 juillet 2018

Les vallées des Merveilles et de Fontanalbe, au cœur du massif du Mercantour, recèlent, à l’air libre, le plus riche ensemble de gravures rupestres d’Europe : plus de 100 000 signes énigmatiques gravés ... Découvrir ce voyage
 

 
Mentions légales Conditions Générales de vente Comment s'inscrire Hôtels à Paris Vos assurances Qui sommes-nous ? Clio recrute Nous contacter