Logo Clio
Service voyages
Service voyages
La Roumanie
A l'occasion du Festival Enescu
Du 13 au 22 septembre 2017 avec Guillaume Durand
Les points forts
  • Les monastères de Moldavie
  • L'église de Prejmer
  • Les fresques du monastère de Voronet
  • Les églises en bois des Maramures
  • La promenade dans la vieille ville de Brasov
  • Un concert dans le cadre du festival Enescu
  • Le Chronoguide Roumanie
De l’arc montagneux des Carpates qui enserre comme un écrin la Bucovine aux plaines de Moldavie et de Valachie et à l’estuaire du Danube, la Roumanie offre une extrême diversité de paysages. Héritière de la Dacie romaine, elle conserve une identité marquée par sa culture latine… Les villes de Transylvanie, telles Cluj et Sibiu, paraissent sortir tout droit de la Hongrie ou de l’Allemagne médiévales, alors que les célèbres monastères aux fresques extérieures de Moldavie et de Bucovine évoquent Byzance. Constanta est essentiellement romaine et turque tandis que Bucarest possède un cachet particulier, franco-roumain : la Roumanie offre un kaléidoscope de cultures et un patrimoine d’une exceptionnelle richesse. Nous aurons également le privilège d'assister à un concert donné à l'occasion du Festival Enescu.

%%voyageBloque%%
 
M. Guillaume Durand
Docteur en Histoire. Professeur d'histoire. Directeur associé de l'Institut américain universitaire d'Aix en Provence




 
J 1 - Mercredi 13 septembre 2017 Paris – Bucarest
Vol pour Bucarest. Ancienne capitale de la Valachie devenue aujourd’hui celle de la Roumanie, Bucarest ne reprit réellement son essor qu’au XIXe siècle. Nous commencerons nos visites au musée d'histoire de Bucarest. Son "trésor" rassemble des pièces d'orfèvreries des époques néolithique, géto-dace et brâncovane, en particulier la somptueuse collection d'objets en or du IVe siècle appelée la « poule aux poussins d'or ». Nous nous promènerons ensuite dans les ruelles du vieux Bucarest autour de Curtea Veche, la plus vieille église de la ville, et de l’église Stavropoleos, l’un des bâtiments qui évoquent le mieux l’architecture roumaine.

En fin d'après-midi : concert à l'Athénée roumain
Antonín Leopold Dvorák : 4 pièces romantiques, op. 75
George Enescu : Sonate pour violon et piano no. 1 en ré majeur op. 2
Edvard Grieg : Sonate pour violon et piano no. 3 en ut mineur op. 45
Béla Bartók : Danses populaires roumaines, Sz. 56
Renaud Capuçon, violon
Jérôme Ducros, piano


Dîner inclus et nuit à Bucarest.
 
 
J 2 - Jeudi 14 septembre 2017 Bucarest – Adamclisi – Constanta (265 km)
Le matin, nous prendrons la route en direction de la Dobroudja, région de la Roumanie en bordure de la mer Noire, au sud du delta du Danube. Nous visiterons d'abord le site d'Adamclisi où se dresse le trophée de Trajan, édifié par l’empereur entre 106 et 109 pour commémorer, comme avec la colonne Trajane de Rome, ses victoires sur les Daces. Nous verrons le monument lui-même, mais aussi le magnifique musée où ont été transportées les riches sculptures du monument. Nous poursuivrons notre route vers les rivages de la mer Noire. Après le déjeuner inclus, nous partirons à la découverte de Constanta, cité qui est aujourd’hui le grand port de la Roumanie et en fut la principale métropole aux époques romaine et byzantine. De cette grandeur subsistent de très intéressants objets d’art et d’histoire exposés au Musée archéologique de la Dobroudja et des vestiges magnifiquement aménagés à l’intérieur d’anciens entrepôts romains.
Dîner inclus et nuit à Constanta.
 
 
J 3 - Vendredi 15 septembre 2017 Constanta – Istria – Sinaia (390 km)
Non loin de Constanta, nous irons d'abord découvrir rapidement les vestiges du site d’Istria, ville fondée vers 700 avant J.-C. par des colons grecs et qui ne fut abandonnée qu’à l’époque byzantine. Les vestiges de la cité couvrent les périodes grecque, romaine et byzantine. Nous poursuivrons notre route vers Slobozia où nous prendrons le déjeuner inclus et arriverons à Sinaia en fin d'après-midi.

Dîner inclus et nuit à Sinaia.
 
 
J 4 - Samedi 16 septembre 2017 Sinaia – Brasov
Le matin, nous visiterons le monastère de Sinaia qui fut édifié à la fin du XVIIe siècle, au retour d'un pèlerinage au mont Sinaï, par le porte-épée Mihai Cantacuzino. C'est ce monastère qui donna son nom à la ville. Nous visiterons ensuite le château de Peles, bâti et embelli par le roi Carol Ier, à la fin du XIXe siècle, pour devenir résidence d'été des rois de Roumanie. Après le déjeuner inclus, nous partirons en direction de Brasov, petite ville située au pied des Carpates. Sur la route, de petits villages nous livreront d’extraordinaires témoignages architecturaux de la présence de communautés allemandes en Roumanie au Moyen Age. Prejmer abrite une exceptionnelle église du XIIIe siècle, qui constitue l’un des plus beaux exemples du système défensif construit au Moyen Age. Ensuite, à Harman, nous admirerons un autre exemple de ces villages fortifiés. Arrivés à Brasov, nous en découvrirons le centre historique. La cité, fondée au XIIIe siècle lors du rapide passage des chevaliers de l’ordre Teutonique qui lui donnèrent le nom de Kronstadt, fut tout au long du Moyen Age le principal centre économique de la Valachie. Elle fut peuplée, jusqu’à la seconde guerre mondiale, d’une importante colonie allemande qui lui donna un caractère et un charme tout à fait étonnants. Au cours de cette promenade en ville, nous visiterons notamment l'église Noire.
Dîner inclus. Nuit à Brasov.
 
 
J 5 - Dimanche 17 septembre 2017 de la Moldavie à la Bucovine (180 km)
Nous traverserons les spectaculaires gorges de Bicaz avant de découvrir, dans un cadre enchanteur, le monastère de Bistrita qui fut fondé en 1406 par Alexandre Ier de Moldavie. Il dut être partiellement reconstruit après sa destruction par les armées de Soliman le Magnifique en 1538, mais a conservé sa tour-clocher et le portail de son église de la Dormition-de-la-Vierge qui datent du XVe siècle. Nous visiterons ensuite, à Neamt, le plus ancien monastère de Moldavie. Au Moyen Age, lors de sa plus grande prospérité, il fut le centre d’une véritable province politique et ecclésiastique. Endommagé après le tremblement de terre de 1471, il fut restauré par Etienne le Grand et constitue le plus bel exemple de l’art roumain de cette époque.
Dîner inclus et nuit à Piatra Neamt.
 
 
J 6 - Lundi 18 septembre 2017 la Bucovine (180 km)
La matinée sera consacrée à deux des monastères les plus remarquables de Bucovine; Nous découvrirons d'abord le monastère de Dragomirna avec sa curieuse église de pierres brutes, qui abrite de très belles fresques dans la vieille tradition artistique moldave. Nous nous rendrons ensuite à Suceava, capitale historique de la Moldavie où nous verrons la citadelle et visiterons l'église Saint-Jean-le-Nouveau. Après le déjeuner inclus, nous irons admirer l'inimitable rouge des fresques qui décorent l'église du monastère de Humor, peinte en 1530 par Toma de Suceava. Nous gagnerons enfin le monastère de Voronet, célèbre dans le monde entier par son extraordinaire fresque du Jugement dernier, merveilleuse composition d’une très grande unité artistique.
Dîner inclus. Nuit à Gura Humorului.
 
 
J 7 - Mardi 19 septembre 2017 les monastères de Bucovine (220 km)
Étrangement dépourvue de clocher, l'église d'Arbore est couverte de peinture aux dominantes vertes, réalisées en 1541 par Coman Dragos. Nous irons ensuite visiter le monastère de Sucevita au plan tréflé, qui est considéré comme l’une des cinq merveilles de Moldavie de par ses fresques extérieures exceptionnellement bien conservées. Déjeuner inclus. Nous terminerons cette journée au monastère de Moldovita édifié en 1532, où vivent aujourd’hui encore des nonnes protégées par une spectaculaire enceinte fortifiée. Plusieurs des fresques de Moldovita sont uniques et, parmi celles-ci, figure notamment un panneau illustrant le siège de Constantinople. Nous prendrons ensuite la route vers les régions montagneuses du nord-ouest du pays. Dîner inclus. Nuit à Bistrita.
 
 
J 8 - Mercredi 20 septembre 2017 les Maramures (260 km)
De bon matin, nous partirons vers les Maramures, une région de collines boisées. Cette contrée de rudes montagnards orthodoxes ou grecs catholiques nous offrira le plaisir d’admirer des églises en bois d’un intérêt exceptionnel. Édifiées aux XVe et XVIIe siècles, celles-ci sont sans doute les constructions de bois les plus belles et les plus authentiques du monde. Nous admirerons notamment l’église du village de Bogdan Voda. Après le déjeuner inclus, nous irons découvrir le curieux « cimetière joyeux » de Sapinta puis marquerons un dernier arrêt pour admirer l'église en bois de Desesti.
Dîner inclus et nuit à Baia Mare.
 
 
J 9 - Jeudi 21 septembre 2017 Cluj – Alba Iulia – Sibiu : la Transylvanie (290 km)
Le matin, nous partirons vers Cluj, l’une des plus anciennes villes de Roumanie, certainement fondée par les Galates, cousins de nos ancêtres gaulois, au IIIe siècle avant notre ère. La colonie romaine qui s'y installa fut abandonnée aux mains des Gépides et des Avars dès la fin du IIIe siècle. La cité réapparaît ensuite dans l'histoire au XIIe siècle, peuplée essentiellement de Hongrois. Après les ravages dus aux invasions mongoles, on retrouve la ville occupée par des colons allemands. Elle reçut de l'empereur Sigismond Ier le statut de ville libre en 1405, mais fut ensuite conquise par les Turcs ottomans. Sous influence hongroise et rattachée à l'empire des Habsbourg d'Autriche à la fin du XVIIe siècle, elle devint capitale de la Transylvanie, rattachée au royaume de Hongrie jusqu'à ce que la Transylvanie soit rattachée, en 1918, à la Roumanie ! C'est cette histoire si riche et si complexe que nous évoquerons lors d'une promenade en ville qui nous permettra de découvrir l'église Saint Michel, la maison natale de Mathias Corvin, puis de parcourir le boulevard des Héros vers les remparts médiévaux, cathédrale orthodoxe et le théâtre art nouveau. Après le déjeuner inclus, nous partirons vers Alba Iulia, qui fut, après la conquête de la Dacie par les Romains, le siège de la 13e légion romaine « Gemina ». Nous y visiterons la citadelle construite au XVIIIe siècle selon les techniques de Vauban, puis l'église de l'Union qui commémore la grande assemblée qui décida, le 1er décembre 1918, l'union de la Transylvanie et de la Roumanie. Nous partirons ensuite vers Sibiu.
Dîner inclus. Nuit à Sibiu.
 
 
J 10 - Vendredi 22 septembre 2017 Sibiu - Paris
La ville de Sibiu, avec ses ruelles tortueuses et ses anciennes maisons de corporations, a conservé jusqu’à nos jours son caractère médiéval. Elle est un très bel exemple des anciennes cités allemandes du Moyen Age. Nous y visiterons notamment le musée Bruckenthal, installé dans le palais baroque du gouverneur de Transylvanie Samuel von Brukenthal qui y réunit une belle collection de peintures Renaissance et baroques. Déjeuner libre. Trajet vers l'aéroport de Sibiu et vol avec escale vers Paris.


 


Groupe de 14 à 20 voyageurs
Sur demande
Forfait en chambre double  2 080 €
Supplément chambre individuelle   325 €
Sans transport international   -140 €


BucarestPark Inn By Radisson 4*

ConstantaCarol 4*

SinaiaPalace 4*

BrasovHôtel Coroana Brasovului 3*

Piatra NeamtHotel Central Plaza 4*

Gura HumoruluiBest Western Gura Humorului 4*

BistritaMetropolis Hotel 5*

Baia MareCarpati 4*

SibiuContinental 4*

DépartArrivée
Paris Roissy CDG
13/09/2017 - 06h25
Munich International - Franz Josef Strauss
13/09/2017 - 07h50
Vol Lufthansa LH2239
Munich International - Franz Josef Strauss
13/09/2017 - 08h55
Bucarest Otopeni International
13/09/2017 - 11h50
Vol Lufthansa LH1652
Sibiu
22/09/2017 - 17h55
Munich International - Franz Josef Strauss
22/09/2017 - 18h35
Vol Lufthansa LH1665
Munich International - Franz Josef Strauss
22/09/2017 - 21h50
Paris Roissy CDG
22/09/2017 - 23h20
Vol Lufthansa LH2238

Le choix de Sibiu, point de sortie de notre voyage, permet d'éviter la fatigue d'une longue route jusqu'à l'aéroport de Bucarest, mais impose des vols avec escale à l'aller comme au retour.

Prestations incluses
  • Les vols internationaux Paris/Bucarest et Sibiu/Paris, sur lignes régulières
  • Les taxes aériennes
  • L’hébergement en chambre double
  • Le circuit en pension complète du dîner du 1er jour au petit-déjeuner du 10e jour
  • Les déplacements en autocar privé
  • Les visites et le concert mentionnés au programme
  • L'accompagnement culturel par un conférencier Clio
Nos prix ne comprennent pas
  • Les pourboires d'usage (prévoir 3,5 € par jour et par participant)
  • L'assurance facultative Assistance-Rapatriement : 12 € par personne
  • L'assurance facultative multirisque Assistance-Rapatriement + Annulation-Dommage Bagages
  • Les boissons
Les informations prévisionnelles concernant le programme, les hôtels ou bateaux, les horaires de transport et le nom de votre conférencier vous sont données ici à titre indicatif et sont valables au 12/09/2017. Les précisions définitives vous seront communiquées au moment de la confirmation du rendez-vous de départ.



  • Les visites du centre historique des villes se font à pied.
  • Les routes des montagnes de Moldavie sont particulièrement étroites, moyennement entretenues et très fréquentées.
 
  • Un passeport ou une carte d'identité en cours de validité


Informations pratiques
Décalage horaire
Le décalage horaire entre la France et la Roumanie est de + 1h.

Change
La monnaie officielle de la Roumanie est le leu (RON) .
Pour connaitre le taux de change actuel vous pouvez consulter les sitewww.xe.com/fr
Les cartes bancaires internationales Visa et MasterCard sont largement acceptées et permettent de faire des retraits d'espèces.


Mentions légales Conditions Générales de vente Comment s'inscrire Hôtels à Paris Vos assurances Qui sommes-nous ? Clio recrute Nous contacter