Logo Clio
Service voyages
Service voyages
Tadjikistan : du Ferghana aux confins du Pamir, à la rencontre de la culture tadjike
Du 15 au 30 mai 2019 avec Gérard Rovillé
AC 54 - 16 jours - Voyageurs avertisVous avez la passion du voyage et vous savez que parfois "la culture se mérite". Aussi, pour découvrir des choses extraordinaires, vous acceptez allègrement l'inconfort de transports aléatoires, les sites difficilement accessibles, l'absence d'infrastructure touristique standard sur certaines étapes ou les hébergements spartiates...
Places disponibles  Imprimer
Les points forts
  • La mosquée bleue et les plafonds en bois sculptés à Istaravshan
  • Le musée des Antiquités nationales à Douchanbé, dont le grand Bouddha couché
  • La citadelle de Hissar
  • Le complexe architectural karakhanide (XIe-XIIe s.) de Khoja Mashad
  • Le site archéologique de Takht-i Sangin au bord de l’Amou-Daria
  • Les paysages des contreforts du Pamir et de la haute vallée de l'Amou-Daria
  • La haute vallée du Zerafshan, le site et le musée de Pendjikent
  • Le Chronoguide Asie centrale
La culture tadjike est l'héritière des anciennes cultures iranophones d'Asie centrale (sogdienne, bactrienne), de leur rencontre avec le monde de l'islam et avec la culture du Khorassân iranien voici un peu plus de mille ans. Elle a connu son plus grand rayonnement à l'époque de la dynastie Somoni (XIe-Xe siècles), mais si cette dynastie a été remplacée par des dynasties turcophones au cours du deuxième millénaire de notre ère, la culture tadjike n'a jamais cessé de vivre, jouant même un rôle important dans l'iranisation relative de la culture ouzbèke. Quand à l'ère culturelle tadjike, elle est aujourd'hui partagée entre trois pays, l’Afghanistan, l'Ouzbékistan et le Tadjikistan. Mais bien avant l'émergence de cette culture, les régions visitées au cours de ce voyage étaient déjà enjeu de rivalités. Dès l'âge du Bronze, le développement de l'urbanisation (Bactriane, Ferghana, Sogdiane) attise les rivalités, et les échanges, entre sédentaires et nomades, Perses, Sogdiens, Bactriens, Scythes, puis Gréco-Macédoniens, s'y affrontent et y laissent chacun leurs marques, encore décelables dans le sous-sol. Au début de notre ère, profitant de l'essor des voies caravanières (les Routes de la Soie), le bouddhisme sort de l'Inde et traverse ces régions en s'y implantant pour plusieurs siècles, comme les collections du musée des Antiquités nationales de Douchanbé le montre avec brio. Plus tard encore, les différentes dynasties y ont inscrit leurs empreintes, soit simples, soit majestueuses comme en témoignent les monuments de Istaravshan, la "Petite Samarcande des montagnes". Enfin, sans aborder la rudesse des Hauts-Plateaux d'altitude des Grands Pamirs, ce voyage permet de découvrir quelques uns des plus beaux paysages d'Asie centrale, tant dans la vallée du Zerafshan qu'aux confins des Pamirs et dans la haute vallée de l'Amou-Daria, l'Oxus des Anciens.

%%voyageBloque%%
 
Gérard Rovillé
Diplômé d'Ethnologie - Anthropologie et Sciences des Religions





 
J 1 - Mercredi 15 mai 2019 Paris – Douchanbé
Envol en fin de journée pour Douchanbé. Nuit en vol.

 
 
J 2 - Jeudi 16 mai 2019 Douchanbé – Khujand
Arrivée à Douchanbé tôt le matin. Transfert à l'hôtel et fin de matinée libre.

Après le déjeuner, petit tour de ville, transfert à l’aéroport et envol pour Khujand. Dîner et nuit à Khujand.

 
 
J 3 - Vendredi 17 mai 2019 Khujand
Matinée de visite dans cette ville vieille de plus de 2 500 ans, sur les bords du Syr-Daria, là où une bataille importante mit aux prises les armées scythes et celles d’Alexandre le Grand pour le contrôle de la Haute-Sogdiane. Plus tard elle fut une étape importante sur la Route de la Soie avant d'être rasée par Gengis Khan. Reconstruite sous les Timourides, Khujand devient au XIXe siècle capitale d'un émirat ouzbek éponyme rival de Boukhara et qui, à ce titre, tentera de s'allier aux Anglais lors du Grand Jeu. Depuis la fondation de la République soviétique de Tadjikistan, la ville est devenue la deuxième du pays et un grand centre économique et industriel sous le nom de Léninabad, mais elle garde aussi de beaux souvenirs de son passé. Traversée par le Syr-Daria, elle a des airs de "petit Tachkent" avec ses grandes avenues ombragées. De son passé la ville garde une portion de remparts et une des anciennes portes de la citadelle. A proximité, le "vieux musée" et le "nouveau musée" présentent un intéressant panorama du passé de la ville. Au cœur de la ville, le grand théâtre Kamoli surplombe la place Pushkin et à côté du bazar le mausolée de Shaikh Muslih ud-Din Khojandi date du début du XIIIe siècle, tandis que la mosquée et le minaret voisins datent de la fin du XIXe siècle, suite à un séisme.

Après le déjeuner, visite dans les environs de la ville du palais Arbob construit dans les années 1950 sur le modèle du Palais d'hiver de Saint-Pétersbourg. Ce palais a été le siège de la déclaration d'Indépendance du Tadjikistan en 1992, puis le siège de la conférence de réconciliation à la fin de la guerre civile qui frappa le pays de 1992 à 1996. Un petit musée y est consacré à l'histoire du XXe siècle tadjik. Dîner et nuit à Khujand.

 
 
J 4 - Samedi 18 mai 2019 Khujand – Istaravshan
Départ tôt le matin le matin pour Istaravshan (ex Ora Teppe), ancienne étape de la Route de la Soie, qui compte de nombreux monuments d’époques timouride et ouzbèke chaïbanide. Visite de la citadelle (Mugh Tappa), de la belle mosquée Bleue, construite par Abd ul-Latif, fils de Ulugh Beg, dans le style timouride classique de Samarcande et Chakhrisabz en Ouzbékistan, du complexe architectural de Sar-i Mazor, qui compte deux mausolées et une mosquée des XVIe et XVIIe siècle, de la mosquée des Quatre Coupoles avec son remarquable plafond de bois sculpté et peint ainsi que la mosquée Hazrat-i Shoh, célèbre aussi pour son plafond. Le musée de la ville présente une intéressante collection consacrée aux nombreuses formes de l'artisanat local. Une promenade à pied nous permettra de parcourir les ruelles de la vieille ville, avec, si possible, la visite de la belle maison du XIXe siècle de Mirzo Bobojonov, ainsi que les allées du grand bazar.

Déjeuner et dîner inclus. Nuit à Istaravshan.

 
 
J 5 - Dimanche 19 mai 2019 Istaravshan – Pendjikent
Départ pour Shahristan et l’ancien site archéologique de Bunjikat qui, comme Pendjikent, fut une grande métropole sogdienne (Ve-VIIe siècles), grande étape sur les routes caravanières, plus riche et plus puissante à son apogée que n'importe quelle ville d'Europe. Visite du site archéologique.

Continuation vers le col de Shahristan (3 378 m) et descente sur Ayni (1 370 m). Déjeuner.

Dans l’après-midi, descente dans la vallée du Zerafshan jusqu’à Pendjikent. En cours de descente, détour dans la vallée de Archamaidon jusqu'à Panjrud, village située dans un beau cadre de montagnes et qui abrite le mausolée du poète Abdullah Jafar Rudaki (859-941), considéré comme le père des langues tadjik et persane modernes.

Dîner et nuit à Pendjikent.

 
 
J 6 - Lundi 20 mai 2019 Pendjikent
Visite le matin du site archéologique de Sarazm , site aujourd'hui traversé par la frontière entre l'Ouzbékistan et le Tadjikistan. Sarazm est un important site proto-urbain d'Asie centrale où, dès le IVe millénaire avant notre ère, des échanges entre agriculteurs sédentaires et éleveurs nomades se sont organisés, de même qu'entre populations des plaines de la basse vallée du Zerafshan et populations de la haute vallée et des montagnes du Hissar et du Pamir.

Retour vers la ville et visite du site archéologique de Pendjikent, l'un des principaux sites d'Asie centrale relevant de la grande époque de la Sogdiane (Ve-VIIe siècles), lorsque les caravaniers de la vallée du Zerafshan étaient les maîtres du commerce de la mer Caspienne à la Corée. Sur le site, on perçoit la grandeur de certaines riches demeures à plusieurs étages ou l'organisation spatiale d'un temple du Feu zoroastrien.

Après le déjeuner, visite du musée consacré avant tout au deux sites visités le matin et où quelques remarquables peintures murales dénotent des influences réciproques entre le monde centre-asiatique, le monde iranien et le monde indien.

Dîner et nuit à Pendjikent.

 
 
J 7 - Mardi 21 mai 2019 Pendjikent – Douchanbé
Départ le matin pour une journée de route et de beaux paysages. Retour jusqu’à Ayni en remontant la vallée du Zerafshan, puis continuation en remontant vers Anzob par le col-tunnel de Anzob*.

Déjeuner pique-nique ou en restaurant local. Arrivée à Douchanbé (800 m). Dîner et nuit à Douchanbé.

* ou par le col de Anzob (3 372 m) selon l’état des travaux et du tunnel.

 
 
J 8 - Mercredi 22 mai 2019 Douchanbé
Fondée par les Soviétiques à partir d'un village qui était à la fois carrefour et lieu d'un marché hebdomadaire (Douchanbé = lundi), Douchanbé a été promue en 1929 capitale de la nouvelle République Socialiste Soviétique du Tadjikistan. Depuis la fin des années 90, Douchanbé est devenue une ville parmi les plus modernes d’Asie centrale.

Le matin, après un arrêt devant la statue d'Ismoil Somoni, visite du Musée des Antiquités nationales qui permettra une importante introduction à l'archéologie du Tadjikistan. Parmi les œuvres maîtresses qui y sont conservées : le Bouddha couché d’Ajina Tapa, un autel du temple de Takht-i Sangin (dit temple de l’Oxus), des fresques sogdiennes provenant de Pendjikent et Bunjikat.

Après le déjeuner, un tour de ville en partie à pied le long de grandes avenues Rudaki, Ismoil Somoni, nous permettra de découvrir le marché Barakat, l'église orthodoxe russe et la belle mosquée Yaqub-e Sharqi (XVe siècle). Dîner en ville. Nuit à Douchanbé.

 
 
J 9 - Jeudi 23 mai 2019 Douchanbé – Qurghon Tepa – Shahr-i Tuz
Départ tôt le matin pour une incursion dans le Sud du pays, dans la basse vallée du Vakhsh, dans ces terres agricoles qui participèrent à la richesse de la Bactriane dans l’Antiquité. Arrêt à Qurghon Tepa et passage par le marché avant de visiter dans les environs le site de l’ancien monastère bouddhiste d’Ajina Tepa.

Continuation vers Kabodion où quelques pans de murs rappellent qu’une puissante citadelle y fut fondée par les Perses à l’époque achéménide (Ve-IVe siècle avant notre ère). La ville garde également le souvenir de Nasir Khusraw Kabodioni (1004-1088) qui fut un grand écrivain-voyageur, un poète et un des maîtres de la philosophie ismaélienne ainsi qu’un précurseur de la langue persane moderne.

Un peu plus au Sud, dans les environs de Shahr-i Tuz, excursion au site archéologique de Takht-i Sangin, au bord de l’Amou-Daria. Au cœur d’une ancienne citadelle qui fut habitée du VIe siècle avant notre ère jusqu’au IIIe siècle après notre ère, un temple hypostyle fut construit peu avant l’arrivée d’Alexandre le Grand en Asie centrale. C’est dans les salles qui entouraient cette grande salle que fut découvert le Trésor de l’Oxus dont les quelques 5.000 pièces sont aujourd’hui réparties entre le Musée des Antiquités nationales de Douchanbé, le Musée de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg et le British Museum de Londres. Déjeuner en restaurant local en cours de route.

Dîner et nuit à Shahr-i Tuz ou à Kabodion.

 
 
J 10 - Vendredi 24 mai 2019 Shahr-i Tuz – Kulob
Le matin, court trajet et visite du complexe architectural (mosquée, medersa, mausolée) de Khoja Mashad (IXe-XIIe siècles). Fortement endommagé lors des invasions mongoles, le site a été récemment restauré. La mosquée conserve des décors d’époque kharakhanide.

Départ ensuite pour une journée à travers le Khatlon jusqu’à Kulob. Arrêt en cours de route à Kurbonshaid pour visiter le site de l’ancienne citadelle de Hulbuk, l’une des plus importantes villes d’Asie centrale à l’époque samanide (IXe-Xe siècles). Déjeuner en restaurant local en cours de route.

Dîner et nuit à Kulob.

 
 
J 11 - Samedi 25 mai 2019 Kulob
Journée de visite de Kulob. Chef-lieu du Khatlon, la ville a beaucoup changé au cours des deux dernières décennies, en partie en raison d’afflux de populations venues des montagnes du Pamir. Visite le matin du mausolée du saint homme Mir Sayyid Hamadani, poète et lettré iranien du XIVe siècle qui fut à l’origine de la fondation de la confrérie Nurbakhshya par un de ses disciples et qui, surtout, est considéré comme celui qui a converti le Cachemire à l’islam. Proche du mausolée, des fouilles ont révélé une maison datée de 1 000 avant notre ère et un musée présente, entre autres, des manuscrits de la main de Hamadani.

Déjeuner en restaurant local puis, l’après-midi, excursion dans les environs pour voir la montagne de sel de Khoja Mumin.

Retour à Kulob, dîner et nuit à Kulob.

 
 
J 12 - Dimanche 26 mai 2019 Kulob – Kalai-Khum (270 km)
Très belle journée de route pour arriver jusqu’aux “Portes du Pamir” en remontant la vallée de l’Amou-Daria (ancien Oxus).

Dîner et nuit à Kalai-Khum.

 
 
J 13 - Lundi 27 mai 2019 Kalai-Khum – Gharm
Très belle journée de route pour revenir par la montagne (col de Khaburabot, 3 252 m), Kalai Hussein, Tavildara, Childara et la vallée du Surkhob.

Arrivée à Gharm dans l'après-midi. Dîner et nuit à Gharm.

 
 
J 14 - Mardi 28 mai 2019 Gharm – Jirgatal – Douchanbé
Excursion le matin en remontant la vallée de Surkhob vers Khoit et Jirgatal dans un joli cadre de montagnes.

Déjeuner en restaurant local et retour vers Gharm et Douchanbé par Darband, la vallée du Vakhsh, Obi Garm et les collines du Jomi. Dîner et nuit à Douchanbé.

 
 
J 15 - Mercredi 29 mai 2019 Douchanbé
Le matin, excursion à Hissar, lieu habité depuis le Néolithique, traversé par de nombreux conquérants en raison de sa situation stratégique entre l'Amou-Daria, le Ferghana et les Pamirs. Restauré, le portail de la forteresse rappelle que Hissar fut capitale d'un gouvernorat semi-indépendant de l'Émirat de Boukhara jusqu'en 1920. Visite de la forteresse, de l'ancienne madrassa devenue musée et de l'ancien caravansarail.

Retour à Douchanbé. Après le déjeuner, visite de l'intéressant Musée des instruments de musique consacré aux musiques d'Asie centrale. Fin d'après-midi libre. Dîner en restaurant de ville. Nuit à Douchanbé.

 
 
J 16 - Jeudi 30 mai 2019 Douchanbé – Paris
Transfert matinal à l'aéroport et vol pour Paris (avec escale). Arrivée en fin de matinée à Paris.

 


Groupe de 11 à 15 voyageurs
Places disponibles
Forfait en chambre double
Prix prestissimo jusqu'au 28 février 2019
Prix presto jusqu'au 15 mars 2019
Prix à partir du 16/03/2019
3 980 €
4 025 €
4 075 €
Supplément chambre individuelle
Prix prestissimo jusqu'au 28 février 2019
Prix presto jusqu'au 15 mars 2019
Prix à partir du 16/03/2019
380 €
400 €
525 €
Sans transport international
Prix prestissimo jusqu'au 28 février 2019
Prix presto jusqu'au 15 mars 2019
Prix à partir du 16/03/2019
-590 €
-450 €
-350 €


KhojandKhujand Deluxe 4*

IstaravshanSadbarg 2*
Hôtel simple mais propre avec son propre générateur pour éviter les coupures de courant : le meilleur hébergement possible à cette étape.

PenjikentSugd 3*

DushanbeSheraton Dushanbe Hotel 5*

KabadiyonDiyor 2*
Pas de meilleur hôtel à proximité, Seul hôtel à Kabadiyon.

kulobMaxsus 2*+

Kala-i KhumKaron Palace 4*

GharmVAKHDAT 2*
Il n'existe pas de meilleur hôtel à proximité. Des chambres ont douche et toilettes privées, et les autres sanitaires communs. En revanche les chambres individuelles sont garanties.

DépartArrivée
Paris Roissy CDG
15/05/2019 - 14h10
Istanbul Atatürk
15/05/2019 - 18h40
Vol Turkish Airlines TK1824
Istanbul Atatürk
15/05/2019 - 20h55
Dushanbe Dushanbe
16/05/2019 - 03h35
Vol Turkish Airlines TK 254
Dushanbe Dushanbe
30/05/2019 - 05h05
Istanbul Atatürk
30/05/2019 - 08h30
Vol Turkish Airlines TK255
Istanbul Atatürk
30/05/2019 - 10h05
Paris Roissy CDG
30/05/2019 - 12h40
Vol Turkish Airlines TK1823

Prestations incluses
  • Les vols internationaux Paris/Douchanbé et retour, avec escale, sur lignes régulières
  • Les taxes aériennes
  • Le vol domestique Douchanbé/Khujand
  • L’hébergement en chambre double
  • La pension complète, du petit déjeuner du 2e jour au dîner du 15e jour
  • Le circuit en autocar et en minibus privés
  • Les visites mentionnées au programme
  • L'accompagnement culturel de Gérard Rovillé
Nos prix ne comprennent pas
  • Les pourboires d'usage (prévoir 5 € par jour et par participant)
  • L'assurance facultative Assistance-Rapatriement : 12 € par personne
  • L'assurance facultative multirisque Assistance-Rapatriement + Annulation-Dommage Bagages
  • Les boissons
  • Les frais de visas
Les informations prévisionnelles concernant le programme, les hôtels ou bateaux, les horaires de transport et le nom de votre conférencier vous sont données ici à titre indicatif et sont valables au 20/01/2019. Les précisions définitives vous seront communiquées au moment de la confirmation du rendez-vous de départ.



  • Si les nuits ne sont jamais passées en altitude, le voyage compte plusieurs passages de cols à plus de 3 000 m.
  • Malgré des améliorations récentes et en cours, l'état des routes est moyen à très moyen pendant une partie du voyage qui sera partiellement effectuée en minivans ; quelques étapes sont longues.
  • En dehors des étapes principales (Khujand, Douchanbé) les hébergements auront lieu en hôtels simples ou auberges (prévoir un "sac à viande" ou un drap et une serviette de toilette).
  • Certains déjeuners peuvent être pris sous forme de pique-nique ou en restaurants locaux.
  • Important : le Tadjikistan connaît actuellement un développement plutôt rapide mais il reste encore touristiquement peu fréquenté.
 
  • Un passeport en cours de validité


Mentions légales Conditions Générales de vente Comment s'inscrire Hôtels à Paris Vos assurances Qui sommes-nous ? Clio recrute Nous contacter